La question de la semaine (#26)

26 Comment s’assoit-on en seiza ?

Seiza est la position à genou, posture formelle au Japon. Littéralement, le terme signifie « s’asseoir correctement ». En aïkido, la posture seiza est adoptée au moment des saluts ou lorsque le professeur démontre les techniques.

Pour adopter une posture correcte, le buste doit être bien droit, les épaules relâchées, la tête rester dans le prolongement de la colonne vertébrale. On est assis sur ses talons, pieds disposés à plat, le pouce gauche pouvant être posé sur le pouce droit. Les mains sont posées sur les cuisses, de façon à permettre une totale décontraction des muscles des bras et des épaules.

Cette attitude n’est pas naturelle pour les Européens et vous risquez fort, dans les premiers temps, de ressentir un certain inconfort à l’adopter de façon prolongée. Pas d’inquiétude, votre corps devrait petit à petit s’adapter.

On a coutume de dire que l’on peut reconnaître l’ancienneté d’un pratiquant et son degré d’avancement à sa seule façon de se tenir en seiza. La position doit être stable, le corps doit être à la fois tonique et détendu, tenu sans tension musculaire. La respiration doit pouvoir être ample et profonde. La posture seiza est ainsi un moment physique actif qui permet de travailler la tenue du corps, le shisei, mais aussi la vigilance, le relâchement, la respiration. Il faut également être très attentif à sa façon de s’assoir et de se relever, qui demande d’être travaillée (le point clef est de conserver l’axe vertical).

La posture seiza contribue ainsi à forger le corps et l’esprit à chaque instant de la « non pratique ». Soignez donc ces gestes quotidiens, ils font partie intégrante du budo.

En cas de blessure, on est autorisé à s’asseoir en tailleur (sauf pour les saluts eux-mêmes, qui ne peuvent pas être réalisés dans cette position). Il est néanmoins important d’adopter cette posture alternative dans le même esprit que celui qui habite seiza.

Cette question vous a intéressé ? Achetez le livre !