La question de la semaine (#28)

28 Qu’est-ce que le shisei ?

 « Shisei » signifie : « attitude, posture ».

À un premier niveau, il s’agit d’une simple « tenue corporelle » : tenir le dos droit, colonne vertébrale étirée comme pour pousser le ciel, épaules relâchées, la tête portée droite, le corps calme et détendu. Cette tenue corporelle doit être maintenue dans la réalisation des mouvements, l’unité du corps ne doit pas voler en éclat. Le shisei ainsi compris est la condition de possibilité de la fluidité et de l’efficacité des mouvements du pratiquant : pas d’aïkido sans un corps « bien habité ».

À un deuxième niveau, on peut considérer que cette attitude extérieure manifeste une force intérieure, qui se concrétisera par la vitalité, le charisme du pratiquant. Mais pour travailler cette force intérieure il faut d’abord « mettre en ordre » son corps, récipient contenant le ki (énergie).

Le souci du shisei exerce l’esprit de vigilance du pratiquant, il l’habitue à prendre conscience de ses propres attitudes corporelles, à observer ses façons de réaliser les différents mouvements qui lui sont demandés. Le travail du shisei est un processus long et qui demande beaucoup d’attention, les mauvaises habitudes étant particulièrement difficiles à remplacer. Ce travail appartient ainsi directement à la recherche qui est celle du budo. C’est un travail de tous les instants, qui n’est en aucun cas limité au cadre du dojo.

Cette question vous a intéressé ? Achetez le livre !