La question de la semaine (#3)

3 Qui est le doshu ?

Le doshu (de « do », la voie ; et « shu », le maître, le seigneur) est le représentant suprême, technique et spirituel, de l’aïkido.

Ce titre hautement honorifique est réservé au dirigeant de l’Aïkikai (le centre mondial de l’aïkido), qui joue le rôle d’un ambassadeur, d’un représentant de l’aïkido dans le monde. Il est le garant de l’intégrité et de la continuité de l’aïkido tel que le fondateur Morihei Ueshiba l’a voulu. C’est ainsi par exemple le doshu qui détient seul le pouvoir de délivrer les grades supérieurs (à partir du 7° dan).

À ce jour, l’aïkido a connu trois doshus : Morihei Ueshiba, le fondateur, a évidemment tenu cette place jusqu’à sa disparition, en 1969 ; il n’est cependant généralement pas désigné ainsi, mais plutôt, dès son vivant, du nom de « O Sensei » (grand maître). C’est ensuite son fils, Kisshomaru Ueshiba qui a porté le titre de doshu jusqu’à sa mort, en 1999 ; il a joué un très grand rôle dans le développement de l’aïkido au niveau mondial. Depuis 1999, enfin, le doshu est Moriteru Ueshiba, petit-fils du fondateur.

La visite du doshu dans un pays à l’occasion d’un stage ou d’une cérémonie est toujours un événement important, qui rassemble de nombreux pratiquants.

Cette question vous a intéressé ? Achetez le livre !